DETTE DU TRESOR

 

Situation Résumée des Opérations du Trésor (en Millions de F - €.)

 

 

    Date	Publication         Tableau F   OAT 2008/2032  Tableau G   Totaux
 
31.12.2004  JO.Pub/en ligne        564.274     436.530        285.334     849.608
 
31.12.2003  JO.04/04/04/6589       523.835     358.590        280.244     804.079
 
31.12.2002  JO.08/05/03/8052       490.179     294 021        243.006     733 185 
 
31.12.2001  JO.18/04/02/6910     2 979 251   1 548 954      1 409 797   4.389.048 
 
31.12.2000  JO.26/04/01/6602     2 829 221   1 333 936      1 316 232   4 145 453
					
31.12.1999  JO.04/05/00/6745     2 675 297   1 059 725      1 257 922   3 933 219
					
31.12.1998  JO.02/05/99/6591     2 389 198     740 052      1 291 695   3 680 893
					
31.12.1997  JO.14/05/98/7302     2 173 012     414 162      1 208 882   3 381 894
					
31.12.1996  JO.18/05/97/7573     2 041 913     345 496      1 091 207   3 133 120
					
31.12.1995  JO.05/06/96/8319     1 786 516     310 727      1 061 020   2 847 536
					
31.12.1994  JO.22/06/95/9511     1 570 782     275 335        926 316   2 497 098
					
31.12.1993  JO.13/07/94/10125    1 364 177     233 466        782 025   2 146 202
					
31.12.1992  JO.09/07/93/9749     1 061 922     183 971        714 709   1 776 631
					
31.12.1991  JO.31/07/92/10341      909 317      97 937        557 061   1 466 378
					
31.12.1990  JO.02/08/91/10325      817 627      56 063        549 905   1 367 532
					
31.12.1989  JO.07/09/90/10887      713 060      40 973        519 976   1 233 036
					
31.12.1988  JO.18/07/89/8957       619 304      20 315        449 968   1 069 272
					
31.12.1987  JO.28/07/88/9693       526 389       9 326        434 427     960 816
					

-=-=-=-=-=-=-

Tableau F: Dette négociable.Emprunts à moyen et long terme

OAT à échéance 2008 à 2032 comprises dans Tableau F.

Tableau G: Dette négociable.Bons du Trésor en comptes courants

-=-=-=-=-=-=-

 

Rapport de la Cour des Comptes .-. Année 1992 .-. page 28

........................

En l'absence d'excédents budgétaires, les remboursements d'emprunts sont financés par de nouveaux emprunts. Dans ces conditions, la dette de l'Etat ne peut que croître, de même que la charge définitive qu'elle entraîne, sauf diminution importante des taux d'intérêt. On mesure ainsi, par avance, la contrainte qui pèsera sur les exercices futurs et les limitations des choix de politique budgétaire et financière qui en résulteront.

..................

-=-=-=-=-=-=-=-

mis à jour le : 10/04/2005